PROJET D'ÉTABLISSEMENT

Le projet d'établissement définit l'ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l'équipe éducative  entend mettre en œuvre en collaboration avec l'ensemble des acteurs et partenaires pour réaliser les projets  éducatif et pédagogique du Pouvoir Organisateur.

"Article 67 du décret « Missions de l'école », 24 juillet 1997"

INTRODUCTION

École fondamentale mixte de Wasmes Notre-Dame

2 implantations : Rue des Alliés, 5 - 7340 Wasmes  

                                 Rue de la Station, 27 - 7340 Wasmes 

Matricule Subventions Communauté française: 1 35432301 53 22

L'école fondamentale mixte de Wasmes Notre-Dame est une école chrétienne et, comme toute école chrétienne, entend poursuivre les objectifs généraux du système éducatif définis par le décret du 24 juillet 1997. Son Pouvoir Organisateur a adhéré à la Fédération de l'Enseignement catholique et reconnaît son Secrétariat Général « SEGEC » en tant qu’organisme de représentation et de coordination. C'est pourquoi il souscrit entièrement au document « Mission de l'école chrétienne » (SEGEC, Janvier 2007).

Le texte ci-dessous constitue notre projet d'établissement. Ce document exprime notre volonté collective de concrétiser les projets éducatif et pédagogique du Pouvoir Organisateur en réalisant au cours des prochaines années les actions prioritaires définies par et pour notre communauté éducative. Celles-ci s'inscrivent dans le cadre du décret "Missions" du 24 juillet 1997 et en cohérence avec le projet éducatif du réseau, « Mission de l'école chrétienne », ainsi qu’avec le projet pédagogique de la FEDEFOC.

La réalisation de ce projet d'établissement est une œuvre collective qui engendre la collaboration de différents partenaires: élèves, parents, enseignants, éducateurs, direction, Pouvoir Organisateur, acteurs externes. Cette responsabilité partagée par les différents acteurs s'exerce à toutes les étapes du projet: sa conception, sa réalisation, son évaluation.

La mise en œuvre de notre projet d'établissement ne débute pas avec l'obligation décrétale : elle s'inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années et dans la tradition de notre école. Ces réalisations déjà présentes constituent un appui important sur lequel les innovations projetées s'enracinent. C'est pourquoi on trouvera également des traces de ce « capital de départ » dans le texte ci-dessous.

Le projet d'établissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser. En choisissant ces quelques priorités, notre objectif est de les faire aboutir. Bien sûr, ces intentions devront être confrontées aux réalités du terrain et notamment à une disponibilité des moyens nécessaires à leur mise en œuvre. Pour effectuer cette confrontation entre nos intentions et nos actions, nous nous engageons à évaluer régulièrement l'avancement de notre projet ainsi que les résultats au terme de chaque année civile. Pour respecter la dimension partenariale de ce projet d'établissement, l'évaluation de celui-ci s'effectuera notamment en Conseil de Participation qui en a reçu mandat. Si des actions n'ont pu aboutir, si des défis n'ont pu être relevés, au moins devrons-nous en identifier les raisons et mettre en œuvre les actions de régulation nécessaires.

 

 

Cette introduction décrit l’esprit dans lequel nous souhaitons que ce texte soit lu tant au départ qu’au terme de notre projet d’établissement.

 

DES ACTIONS

1. Animation pastorale

Dans un esprit de tolérance réciproque et de respect mutuel, notre école veut accueillir l'enfant tel qu'il est déjà éduqué dans sa famille. En effet, la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ enracine toutes les relations entre les personnes dans les valeurs évangéliques et fait du vécu quotidien une annonce permanente de l'Évangile.

1.1. L'Évangile est annoncé de manière explicite par la Parole lors des cours de religion. L'équipe éducative a la volonté de maintenir un certain nombre d'affirmations extérieures de foi comme la participation à des célébrations eucharistiques hebdomadaires et des célébrations particulières, lors des temps marquants de l’année liturgique (Noël, Pâques... ).

1.2. Une équipe d'animation pastorale propose diverses activités et aide les collègues dans leur réalisation. Ces actions véhiculent les valeurs chrétiennes du projet pastoral, ainsi que les valeurs humaines de nature à « préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures » (Article 6, point 3).

1.3. L'Évangile est également annoncé de manière implicite:

au sein de l'école

Notre volonté est :

  -de continuer à organiser un accueil plus personnel des élèves le premier jour de la rentrée ;

  -d'assurer un service social régulier dans le but d'aider occasionnellement ou de façon suivie les élèves et familles confrontés à

   des difficultés de tous ordres ; 

  -d'être à l'écoute des jeunes en collaborant avec les collègues et le centre P.M.S. en étant ouverte aux autres.

Notre volonté est de :

  -continuer à participer à des œuvres humanitaires et caritatives, par exemple: les « Amis du Père Damien », marches parrainées... ;

  -favoriser l'accueil d'organisations extérieures à l'école, notamment des activités pour les jeunes, en mettant à leur disposition nos locaux

   et infrastructures.

2. Actions éducatives et pédagogiques

2.1. L'école a le souci de chaque enfant, de tous les enfants, avec une attention particulière pour les élèves qui rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages.

2.2. Les enseignants construisent leurs démarches à partir des « déjà-là » et des erreurs des élèves. Celles-ci sont donc un tremplin pour évoluer. Différentes stratégies d'apprentissage sont proposées, répondant notamment aux besoins de l'enfant en difficulté. Une évaluation régulière et le plus souvent, régulatrice, est menée, se référant, si nécessaire, aux « Socles de Compétences ».

2.2. En s’appuyant sur les erreurs des élèves, ainsi qu’en écoutant leurs propositions, les enseignants construisent avec eux diverses démarches et stratégies, et utilisent des techniques et moyens variés, visant la mémorisation à long terme de procédures et de connaissances élaborées en classe. Ils veillent à faire utiliser celles-ci dans des contextes variés, distincts de ceux des apprentissages.

Ces démarches de type constructiviste sont relevées dans les préparations de cours et, surtout, dans les pratiques quotidiennes, améliorant à terme les performances des élèves, tout particulièrement au niveau de la qualité de la réflexion qu’ils portent sur leurs démarches (métacognition).

 

3. Organisation de l’année complémentaire

Pour certains élèves, un temps plus long que le parcours scolaire normal peut s’avérer nécessaire pour acquérir les « Socles de compétences » requis au terme de chacune des deux premières étapes, c’est-à-dire de l’entrée dans l’enseignement fondamental à la fin de la sixième primaire.

Afin de tenir compte des rythmes d’apprentissage propres à chaque enfant, l’école peut décider, à titre exceptionnel, de faire bénéficier un élève d’une année complémentaire au maximum par étape.

L’équipe éducative, en accord avec les parents, choisit le moment le plus opportun pour décider d’y recourir, en fonction de la situation particulière de l’enfant. La mise en place de l’année complémentaire ne se situe donc pas nécessairement en fin d’étape.

 

Les titulaires constituent un dossier pédagogique pour chaque élève concerné par la mesure. Ce document reprend les raisons du maintien de l’enfant, de même que les stratégies mises en œuvre pour répondre à ses besoins spécifiques ; il répertorie également, de manière succincte, le contenu des échanges qui ont lieu avec la famille et l’équipe du centre P.M.S., le cas échéant.

Une pédagogie différenciée est privilégiée, qui respecte le rythme de chacun, en cherchant un équilibre entre la prise en compte des caractéristiques de l’apprenant et du groupe-classe, et la nécessité de les faire progresser en visant au minimum les « Socles de compétences ».

Le suivi des dossiers fait l’objet de concertations régulières au sein de l’équipe du cycle ou de l’étape.

Si cela paraît bénéfique, les élèves en année complémentaire peuvent aussi quitter leur groupe-classe pour participer à des ateliers verticaux mettant en œuvre les compétences de base en langue française et en mathématique.

4. Liaison avec l'enseignement spécialisé

Des stratégies de différenciation seront prévues à l’intention d’élèves issus de l'enseignement spécialisé, qui seront accueillis dans notre école d’enseignement fondamental ordinaire.

5. Liaison avec l'enseignement secondaire

Consciente que le lien primaire-secondaire est une étape importante et difficile dans le cursus scolaire, et en vue d’harmoniser ce passage, l'école organise, depuis plusieurs années, des visites et/ou rencontres d'information dans des établissements d'enseignement secondaire. Nous:

5.1. multiplierons ces rencontres « sur le terrain » ;

5.2. organiserons des concertations en vue d'échanger des documents, des informations, des outils, de nature à orienter les élèves vers des établissements qui répondent le mieux possible à leurs besoins.

6. Un enseignement porteur de sens et ouvert sur le monde

6.1. L'école a le souci d'éveiller la personnalité de l'enfant aux dimensions tant culturelles et sociales que spirituelles ou artistiques du monde qui l’entoure. L’équipe éducative continuera à promouvoir des activités offrant une place de choix

 

6.1.1. au théâtre,

6.1.2. à la musique (collaboration avec les « Jeunesses musicales », prestations d'artistes…),

6.1.3. aux arts plastiques (visites de musées, d'expositions d'œuvres d’artistes… ),

6.1.4. à divers événements et initiatives proposés ponctuellement :

  -classes de dépaysement ;

  -interventions de journalistes, réalisation d’un journal parlé, exploitation du « Journal des enfants »…

  -participation à l'événement « La fureur de lire», visite d'un conteur ;

  -visite d'une station météo, d'une boulangerie, d’expositions à caractère historique.

6.2. L'école a le souci de développer un programme d'éducation physique qui vise à mieux vivre avec son corps, à le développer, à se dépasser. Elle organise donc, en sus des cours d'éducation physique :

  -cross inter-écoles ;

  -tournois de football ;

  -participation à diverses activités sportives proposées occasionnellement.

6.3. L'école a le souci d'éduquer à la sécurité :

  -participation à des journées relatives à la prévention routière, domestique…

6.4. L'école a le souci d'éduquer à la santé :

  -intervention d'un(e) dentiste au sujet de l'hygiène dentaire ;

  -intervention d’une infirmière du Centre P.M.S.

7. Un enseignement tourné vers l'avenir

Notre monde est en mutation. Tous les secteurs sont soumis à l'arrivée des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). Une importante réflexion accompagne leur intégration dans l'enseignement (notamment dans le cadre du projet WIN de la Région Wallonne). Cette explosion ne vient pas bouleverser la pédagogie, mais doit participer à son évolution naturelle. Cette dernière entraîne une autre conception de l'acte d'apprendre et d'enseigner, une autre perception de l'espace « école » et une volonté d'insérer celle-ci dans son environnement social. Nos jeunes n'ont jamais été aussi demandeurs d'activités. Dès lors, l'école se doit d'assurer l'égalité de chances face aux technologies. Notre mission est donc non seulement l'éducation à l'utilisation des NTIC dans le quotidien, mais surtout l'acquisition d'un comportement critique et autonome.

Notre projet se développe dans six directions :

  -initier les différents intervenants de notre communauté scolaire aux principes de base de l'informatique et utiliser ces techniques en tant

   qu'outils ;

  -adapter l'informatique aux activités spécifiques des élèves (exploitation, recherches, simulations, différenciation... ) ;

  -maîtriser les outils pour réaliser des activités interdisciplinaires, éventuellement en coopération avec d'autres écoles de par le monde

   (vidéoconférence, parrainage linguistique, correspondance, échan­ges avec l'environnement économique régional…) ;

  -sécuriser les systèmes pour empêcher un trop grand écart de l'utilisateur par rapport à l'exploitation prévue, car si une certaine liberté

   d'action est utile, on ne peut laisser entrer en classe n'importe quoi, n'importe comment ;

  -apprendre à naviguer et à communiquer via les réseaux et surtout à être critique face aux résultats obtenus. Internet est la plus vaste

   source de renseignements, mais il faut être capable de rechercher l'information et de pouvoir juger de la validité des résultats. Ne pas

   oublier que cet outil est et doit rester un adjuvant de notre enseignement ;

  -responsabiliser en favorisant la créativité et l'action dans cet espace multimédia planétaire par la production de travaux personnels ou de

   groupes.

Pour permettre le développement d'un enseignement adapté au monde d'aujourd'hui et surtout à la société de demain, nos élèves doivent non seulement acquérir des compétences qui s'expriment en termes de maîtrise informatique, mais aussi en capacités à s'adapter au changement, à fonctionner en équipe, à se respecter mutuellement, à fractionner le travail, à savoir communiquer (parfois dans une autre langue) ses interrogations, ses résultats... Dans un avenir proche, l'accès aux salles informatiques, fruit d'aménagements progressifs, sera synonyme d'ouverture sur le monde. Notre école a fait de l'adhésion au projet cyber-écoles un objectif prioritaire de ce projet d'établissement.

8. Une éducation au respect et à l'environnement

8.1. Le respect des autres et de soi-même

Notre école poursuit prioritairement les objectifs suivants:

  -refuser la violence verbale et physique au cours de jeux ;

  -donner le droit à la parole ;

  -exiger la politesse et l’obéissance envers toute personne travaillant à ou pour l'école (et pas seulement envers la(le) titulaire) ;

  -exiger une tenue vestimentaire correcte et décente ;

  -respecter les différences intellectuelles, vestimentaires et culturelles ;

  -respecter le travail fourni, valoriser l’écoute de l’autre.

8.2. Environnement

Notre école poursuit prioritairement les objectifs suivants :

  -respecter les infrastructures et le matériel mis à la disposition des élèves et du personnel ;

  -trier et réduire les déchets.

8.3. Moyens  

  -Campagnes de sensibilisation, affichages, par exemple ;

          *Je dis bonjour, merci, pardon...

          *Semaine du bon langage

          *Quinzaine de la propreté

          *…

  -Progressivement, instauration des conseils de classe, de degrés, d'école.

 

8.4. Evaluation

Les valeurs chrétiennes telles que l'écoute, le partage, le pardon..., seront évaluées en classe, régulièrement, par les enfants et leur titulaire.

Nous contacter

Adresse

© Copyright 2019 by École Notre-Dame. Proudly created with Wix.com

Tel: 065/77.70.74

Email: secretariat@ecolenotredamewasmes.com

Rue des Alliés, 5

Rue de la Station, 27

7340 Wasmes